Le musée du textile de Labastide Rouairoux  vous propose de découvrir

 l'exposition "Japon Textîle(s) : un voyage sur le fil" jusqu'au 30 octobre

Cette exposition présente des pièces appartenant à la collectionneuse Ana Berger, notamment des Boros japonais :

Les boros sont des textiles composés de restes de vêtements, rideaux, futons...

Au début de la période Edo (vers 1600), des marins commerçants revendaient les pièces de coton indigo usagées aux paysans pauvres vivant sur les côtes du Nord.La matière leur apportait une meilleure protection contre le froid par rapport au  chanvre ou la ramie. Les femmes  cousaient ces morceaux de textiles ensemble pour en faire des vêtements (noragi), couvertures de futon (futongawa) en utilisant le point de sashiko qui servait à renforcer les parties usées...

On raccomodait les boros, on les embellissait , on les transmettait

DSC01297_001

DSC01298-001

DSC04553-001

 DSC01303a

 DSC04509-001

DSC01285a

DSC01286-001

Une partie de l'exposition présente  les textiles des régions rurales du Nord:

Les Aïnus sont un peuple d'autochtones vivant dans les îles du Nord

 Les habits traditionnels étaient originellement composés d’une étoffe végétale appelée « attush », une toile tissée sur un métier à ceinture à partir de fibres issues de l’écorce d’orme. Ensuite on y rajoutait des applications de coton indigo rebrodées de points décoratifs, ces décors placés aux ouvertures du vêtement étaient une protection contre les mauvais esprits

La photo ci dessous montre un veste Aïnu accrochée sur un boro.

1

3

DSC01310

DSC01309

 Ci dessous Attush en fibre d'orme

DSC04502

 DSC04501-001

DSC04503-001

 Ci dessous veste de pompier (kajibanten) technique du  "tsutsugaki"  teinture de textiles à l’indigo

DSC04504-001

 

DSC04505

DSC04506

 Sous kimono, filet de Shifu (papier recyclé):

DSC01305-001

DSC01306-001

Veste en Shifu (papier recyclé), coton et Fuji (fibre de glycine) Fin 19è

DSC01307-001

Exemple de papier:

DSC01308-001

l'exposition revient sur:

- différentes techniques artisanales d'impression japonaise telle que le shibori (tie and dye)

DSC04475

- Le Katazome, teinture à l'aide d'un katakami (pochoir japonais en papier fabriqué avec de l'écorce de murier)

DSC01294-001

 

DSC01295-001

-  les matières tinctoriales: les indigos, la garance....

DSC04486

 

DSC01299-001

DSC04525-001

Un espace est dédié aux vêtements en fonction de leurs usages (Yogi: kimono pour dormir, juban : "sous kimono")

DSC01283

Yogi, début du 19ème, motif en "tsutsugaki"

DSC01284

 

DSC01289

DSC01291

DSC01292

- les fibres : le chanvre, la ramie, le bananier

DSC01314

(Moustiquaire kaya faite de fibre de chanvre)

DSC01315

 

DSC01318

DSC01319

- Kimonos en Kasuri : tissu fabriqué avec des fibres teintes spécialement pour créer des motifs et des images, c'est-à-dire un ikat.

DSC01322

 

DSC01323

Kimono en Basho (bananier)

DSC01327

DSC01328


DSC04549

DSC04537

Vêtements plus urbains :

Kimonos en soie début des années 30

DSC04544

DSC01340

 

DSC04548

DSC01335

Obi (ceinture de kimono)

DSC01344

DSC01345

DSC01346

DSC01348

En résumé, une exposition qui montre la diversité des vêtements japonais que ce soit au niveau des motifs, des techniques de réalisation et d'impression, de la fin du 18ème jusqu'à nos jours.

N'hésitez pas à aller découvrir cette exposition ainsi que l'exposition permanente

DSC01341

DSC01361

DSC01360

DSC04563

DSC04564

DSC04567

DSC03386

DSC08160

DSC08225

DSC04563

 

 

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer